La composition de l'aliment

Une alimentation contrôlée

Une alimentation respectant la durabilité des pêcheries, c’est-à-dire qui ne participe pas au pillage des ressources halieutiques mondiales. Les origines des farines et des huiles utilisées pour le nourrissage sont rigoureusement contrôlées. Une pêche responsable qui s’inscrit dans un engagement de développement durable.

Les farines que nous utilisons pour le nourrissage proviennent de fournisseurs qui respectent scrupuleusement les recommandations des FAO (Food and Agriculture Organization) en matière de durabilité.

L'aliment distribué au poisson est 100% naturel. Il se présente sous forme de granulé, obtenu grâce à un procédé d'extrusion, qui permet une bonne assimilation par le poisson.

Il est composé de :

  • Glucides (ou carbohydrates) :
    • blé, autres amylacés.
  • Protéines :
    • animales issues de farines de poissons sauvages entiers ou de co-produits de transformation, provenant de pêcheries soumises à quotas, et d'espèces non consommées par l'homme (d’où l’obtention du label Friend of the Sea) ;
    • végétales : blé, soja, maïs et pois.
  • Lipides : constitués majoritairement d'huiles d'origine marine. Leur forte teneur en acides gras oméga 3 garantit celle du poisson consommé.
  • Minéraux et vitamines : indispensables à une bonne croissance.

Tous ces nutriments, garantis sans OGM, comme l'impose la filière française, sont nécessaires à la croissance et à la santé du poisson.
La recherche vise une intégration accrue d'huiles et de protéines végétales afin de réduire la part issue de poissons sauvages. Cette préoccupation tient compte du fait que les ressources d'huiles de poissons sont, à terme, limitées.